mardi 17 avril 2018

Pudding de pain rhum raisin

Aujourd'hui, lutter contre le gaspillage alimentaire devrait être la préoccupation de tous, tout le temps ! Que cela soit pour des raisons économiques mais aussi bien pour des raisons écologiques. Ce n'est quand même pas imaginable que 30 % de la nourriture produite sur terre finissent dans les poubelles, n'est ce pas ?

Parmi les choses que l'on peut recycler de multiples façons, le pain se tient en bonne place. Normal d'ailleurs, parce que depuis toujours, on connaît la valeur du pain et on respecte le travail des paysans et des boulangers qui l'ont produit.
J'ai la chance d'avoir une amie boulangère qui me fait profiter régulièrement du pain qu'elle produit et qui ne trouve pas preneur là où elle travaille.
Elle m'a offert de belles miches de pain bio (aux blés anciens ou au petit épeautre) que j'ai d'abord dégustées en tartines classiques bien sûr mais il y en avait trop pour que j'ai le temps de les consommer seulement comme ça. Alors j'ai repensé au pudding de pain que préparait régulièrement ma mère quand nous étions petits. Mes frères adoraient ça, moi un peu moins à l'époque. Mais les temps changent, j'aime bien ça maintenant, et je n'aime pas plus gâcher la nourriture que ma mère !

Alors un beau pudding s'imposait ! J'ai déjà partagé ici une recette de pudding aux cranberries (clic ur le nom de la recette pour ouvrir le lien ! ) mais aujourd'hui, c'est une version différente en texture. Le premier était plus rustique, avec des morceaux de pain encore entiers. Cette fois, j'ai choisi de mixer mon pain trempé pour donner une texture plus fine, qui se rapproche plus d'une sorte de "flan". Et en fait, je crois que c'est la texture avec morceaux que je n'aimais pas trop petite. Après, à vous de procéder comme vous le préférez. Le mixage ici n'est pas indispensable, vous pouvez aussi couper votre pain en morceaux et les laisser entiers. Dans ce cas, fouettez les oeufs avec le sucre et le lait avant d'ajouter le pain pour le faire s'imbiber.
J'ai ajouté des raisins secs bien sûr, c'est très classique dans le pudding et du coup pour parfumer mon gâteau j'ai rajouté du rhum, un duo qui marche à tous les coups.

C'est aussi une recette "du placard" parce qu'il ne faut pas beaucoup d'ingrédients et qu'on a souvent ceux là dans son placard. Alors vous vous lancez pour le goûter ?


Allez hop ! la recette

Pour un beau moule à cake

300 g de pain de campagne rassis
75 cl de lait
3 oeufs
100 g de sucre de canne (ou un peu plus, selon votre goût)
80 g de raisins secs
2 cuillères à soupe de rhum ambré
1 filet d'huile

Coupez le pain en dés et placez-les dans un saladier. Arrosez-les avec le lait et laissez le pain s'imbiber pendant au moins 30 minutes. Il doit devenir bien mou.
Préchauffez le four à 190° C.
Avec un mixer plongeant, mixer le pain pour obtenir une sorte de bouillie plus ou moins fine selon votre goût.
Battez les oeufs en omelette avec le sucre et le rhum puis incorporez-les dans le mélange pain-lait.
Ajoutez les raisins secs.
Huilez le moule à cake et versez la préparation. Enfournez pour environ 50 minutes. Testez la cuisson en plongeant un couteau au centre, la lame doit ressortir sans traces de pâte.
Laissez tiédir dans le moule pendant une demie heure puis démoulez sur une grille pour laisser refroidir complètement.









vendredi 13 avril 2018

Saumon rôti sweet chili et petits légumes

Aujourd'hui je vous propose une recette super simple, de celles dont on se dit "mais c'est trop facile" et dont on se demande si ça vaut la peine de la partager tellement c'est simple. Et puis je me dis, ben justement, ça devrait plaire par sa facilité, pour faire un bon repas en moins de 30 minutes tout compris, un tas de tes lecteurs doivent apprécier ce genre de recettes !
Non ?

Donc, aujourd'hui, quelques légumes tranchés finement pour cuire rapidement (ici avec mon spiralizer mais ça marcherait aussi au couteau ou à la mandoline), un pavé de saumon, de la sauce sweet chili et un peu de ciboule et c'est tout !

Je vous donne ici des proportions pour une personne mais c'est facile à multiplier selon le nombre de personnes à table. Exactement le genre de petit plat qui marche aussi bien pour se préparer égoïstement une belle assiette que pour recevoir des amis en toute simplicité.

Vous savez déjà que je suis une grande fan de la sauce sweet chili thaïe qui est presque l'équivalent du ketchup pour moi. Une sauce sucrée et pimentée juste ce qu'il faut . Je l'adore sur de l'avocat, avec des bouchées vapeur, une omelette aussi... Et ici elle va assaisonner le poisson, tout en le laquant et caramélisant grâce au sucre qu'elle contient. Résultat un saumon juste cuit et délicatement parfumé.
La sauce sweet chili se trouve maintenant assez facilement dans les rayons de produits exotiques des supermarchés (sous le nom de sweet chili, ou "sauce sucrée pimentée", voire "sauce pour poulet" et parfois, elle est aussi associée à de l'ail "garlic sweet chili sauce").

Allez hop, la recette !

Pour une personne

1 pavé de saumon
2 cuillères à soupe de sauce sweet chili
1 courgette
1 petite patate douce
1 poignée de fèves de soja (surgelées et cuites quelques minutes à l'eau, à défaut des petits pois, des fèves... )
1 cuillère à soupe d'huile de tournesol
3 ciboules ou oignons verts


Préchauffez le four à 200° pendant que vous préparez les légumes.
Coupez les courgette et patate douce en spaghetti ou en fines lamelles . Disposez les dans le plat à four, arrosez avec l'huile et assaisonnez à votre goût.
Placez au four pendant 10 minutes. Pendant ce temps badigeonnez le poisson avec la sauce sweet chili et parsemez avec la ciboule émincée. Placez le poisson sur les légumes et remettez au four pour 15 minutes. Si le poisson n'est pas assez doré, passez quelques instants supplémentaires sous le grill du four. Ajoutez les fèves de soja les dernières minutes de cuisson juste pour les réchauffer.
Servez avec un peu de coriandre fraîche si vous le souhaitez.


jeudi 15 mars 2018

Gaufre moelleuse salée aux légumes, truite fumée et graines germées


Bien sûr, c'était rigoureusement indispensable, j'ai évidemment plein de place pour le ranger, c'est pas comme si je n'avais pas déjà assez d'ustensiles à la maison...
Je viens de m'acheter un nouveau joujou...
Depuis pas mal de temps j'avais envie d'un gaufrier.
Bref, j'ai un gaufrier... qui fait des gaufres en forme de coeur !

A peine déballé, pour le premier test, puisque c'était presque l'heure du dîner et plus l'heure du goûter, j'ai eu envie d'une recette salée à base de légumes qui fasse un repas complet une fois garnie de quelques bricoles sympas.
J'ai utilisé une courgette et une grosse carotte comme base, puis la pâte classique avec farine, oeuf, un peu de lait et une pincée de levure.
Au final, deux gaufres moelleuses et parfumées, parfaites pour un dîner léger mais qui serait très bien aussi pour le brunch, surmontée d'un oeuf au plat ou poché par exemple.
Choisissez le fromage qui vous plait comme de la fêta, du chèvre. Ajoutez de l'avocat, des pousses d'épinards... La base s'adapte à plein de variations.

Bon, ben, maintenant, je n'ai plus qu'à me lancer pour une version sucrée... et puis pourquoi pas essayer d'y faire cuire des pommes de terre râpées façon rostis ... et puis... et puis... ;-)

Allez hop, la recette !


Pour deux personnes

1 courgette
1 grosse carotte
60 g de farine de petit épeautre ou de blé T65
1 oeuf
6 cl de lait
20 g de Comté râpé
1 pincée de levure chimique
Un peu d'huile si besoin pour les plaques du gaufrier

Pour servir :
2 tranches de truite fumée
2 carrés frais ail et fines herbes
Des graines germées variées

Râpez la courgette et la carotte à la grille fine. Dans une poêle anti adhésive, faites "sécher" les légumes râpés pour qu'ils ne rendent pas d'eau ensuite à la cuisson.
Préparez la pâte en mélangeant la farine, l'oeuf, le lait, la levure et ajoutez-y les légumes cuits et refroidis, mélangez.
Préchauffez le gaufrier et versez la moitié de la pâte sur la plaque, fermez et cuisez la gaufre environ 4-5 minutes,  sans ouvrir l'appareil jusqu'à ce que la vapeur arrête de sortir, c'est important pour ne pas déchirer la gaufre.
Disposez la garniture sur la gaufre et servez immédiatement.



vendredi 9 février 2018

Minestrone d'automne (et d'hiver !)

 Je vous propose aujourd'hui une recette tirée de mon nouveau livre, Soupes Repas, paru chez Larousse il y a quelques jours.

Dans ce livre, je vous donne des recettes de soupes diverses et variées, qui constitueront des repas complets, plus ou moins copieux selon vos envies. 

Vous trouverez aussi bien une belle soupe au pistou pour les beaux jours, qu'un bouillon thaï aux boulettes de poisson pour voyager en Asie. Un bortch au boeuf et betterave pour partir vers l'Est de l'Europe ou bien une harira à l'agneau pour aller au Maroc. Envie de plus léger ? Pas de problème, une petit cappuccino de brocoli ou une soupe poireau pommes de terre avec un oeuf poché ? Vous voulez réconforter un grippé ? j'ai ce qu'il vous faut avec une soupe de poulet aux nouilles, le remède universel ! 

Bref, vous voyez, je pense qu'il y en a pour tous les goûts ! 
J'espère que vous y trouverez des recettes qui vous réchaufferont. 

La recette du jour, c'est un minestrone réconfortant, plein de bons légumes de saison, avec quelques haricots rouges pour compléter la soupe et la faire "tenir au corps", exactement ce qu'il nous faut en hiver ! 

Soupes Repas ! 
Collection "Tout dans un plat" 
Recettes et stylisme Isabelle Guerre 
Photos Fabrice Veigas
Larousse 
8,95 euros 







Allez hop ! la recette ! 

Pour 4 personnes

Préparation 30 minutes
cuisson 40 minutes

500 g de potimarron
4 feuilles de chou vert
250 g de haricots rouges ou blancs au naturel
2 carottes
1 oignon jaune
2 branches de céleri
400 g de tomates concassées en boite
1 cuillère à soupe de romarin
3 cuillères à soupe d'huile d'olive
120 g de petites pâtes
2 litres de bouillon de légumes

Pour servir, parmesan râpé

Pelez et détaillez les légumes en petits dés. Faites les revenir dans l'huile d'olive pendant 10 minutes.
Ajoutez les haricots, la concassée de tomate, le romarin et couvrez avec le bouillon. Laissez mijoter environ 20 minutes. Ajoutez les pâtes et poursuivez la cuisson le temps qu'elles soient tendres.
Servez bien chaud avec du parmesan râpé.